Douglas Band, l’avocat de Bill Clinton et l’homme de la CGI

Homme d’affaires et avocat américain. Né en 1972.

Interne au service juridique de la Maison Blanche en 1995, il devient en 2009 à 27 ans, l’un des plus jeunes assistants d’un président.  Conseiller et conseil juridique de Bill Clinton jusqu’en 2013.

Travaille aux ressources humaines de la Clinton Foundation. Il est un des éléments moteurs de la création de la Clinton Global Initiative en 2005.

Co-fonde en juin 2011 et préside depuis Teneo Holdings (issu de la Clinton Global Initative)

Démissionne de la Clinton Foundation en avril 2015.

wikileaks.org/podesta-emails/emailid/2874 (Wikileaks)
Novembre 2011, s’inquiète des investigations de Chelsea Clinton dans la fondation.

 

wikileaks.org/podesta-emails/emailid/52046 (Wikileaks)
Janvier 2012, alors que Chelsea Clinton continue à enquêter sur les flux d’argent entre la Clinton Foundation et la CGI, Douglas Band écrit à John Podesta que des choses peuvent être reprochées à Chelsea : « sa rémunération pour faire campagne, l’utilisation des ressources de la Fondation pour son mariage et sa vie quotidienne depuis dix ans, l’imposition des dons de ses parents,… »

 

Anthony Weiner, « Carlos Danger »

Citoyen américain, né à New York en 1964.

Député de New-York de 1999 à 2011.

Epouse Huma Abedin en 2010. 1 enfant.

www.businessinsider.com/anthony-weiner-the-millennial-generation-and-why-america-needs-more-career-politicians-2011-6
Démissionne dans le cadre du scandale du « Weiner-gate ». Le 27 mai 2011, il envoie des photos osées par erreur en message public sur Twitter. Son siège est gagné par le républicain, dans un district très démocrate.

www.guardian.co.uk/world/2013/jul/23/anthony-weiner-new-york-explicit-photographs
En 2013, un deuxième scandale : sous le pseudonyme « Carlos Danger », il envoie à nouveau des photos osées à une femme de 22 ans (il en a 49 à l’époque).

nypost.com/2016/08/28/anthony-weiner-sexted-busty-brunette-while-his-son-was-in-bed-with-him
Le New York Post révèle le 28 août 2016 qu’il a à nouveau envoyée des photos, dont certaines prises sur son lit, en sous vêtements, son jeune fils endormi à coté sur le lit. Ce troisième scandale provoque la séparation d’avec Huma Abedin.

www.dailymail.co.uk/news/article-3790824/Anthony-Weiner-carried-months-long-online-sexual-relationship-troubled-15-year-old-girl-telling-hard-asking-dress-school-girl-outfits-pressing-engage-rape-fantasies.html
Le 21 septembre 2016, le Daily Mail révèle qu’Anthony Weiner a une relation épistolaire explicite avec une jeune fille de 15 ans. Dans ce cadre, la police de New York NYPD saisit son matériel informatique.

Huma Abedin, la « fille de coeur » d’Hillary

Citoyenne américaine, d’origine indienne et pakistanaise, de confession musulmane, a grandi en Arabie Saoudite. Parle anglais, hindi-urdu et arabe.

Notice Wikipedia

Mariée le 10 juillet 2010 (par Bill Clinton) à Anthony Weiner (député démocrate de New York) , séparée en 2016. 1 enfant.
Hillary Clinton, le jour de son mariage : « Je n’ai qu’une fille. Mais si j’en avais eu une deuxième, Huma aurait été celle-ci »

Travaille pour Hillary depuis 1996 : stagiaire à la Maison Blanche, devient assistante d’Hillary en 2000, puis aide de camp pour la campagne primaire de 2008. Directrice adjointe de cabinet quand Hillary devient Secrétaire d’État, tout en gardant un poste de consultante chez Teneo (ex-Clinton Global Initiative),  et un poste de consultante à la Clinton Foundation. Après la mandature d’Hillary, fait partie de l’équipe de transition, puis ouvre une société de consulting Zain Endeavors et garde son poste à la Clinton Foundation. Vice présidente (n°3) de la campagne 2016 d’Hillary Clinton à la présidence

Autres responsabilités : rédacteur au Journal des Affaires de la Minorité Musulmane de 1996 à 2008.

s3.documentcloud.org/documents/402379/rep-michele-bachmann-correspondence.pdf (PDF)
Accusée en 2012 par cinq membres républicains du Congrès des liens supposés de sa famille avec les Frères Musulmans.

www.nytimes.com/2013/08/19/nyregion/questions-on-the-dual-role-of-a-clinton-aide-persist.html?ref=politics&_r=0
Chuck Grassley, président de la commission juridique du Sénat, l’accuse d’avoir tenu 4 postes en même temps entre juin 2012 et février 2013 : assistante d’Hillary à temps partiel au Département d’Etat, consultante privée pour Teneo Holdings, salariée de la Clinton Foundation, et assistante personnelle d’Hillary. Son poste au Département d’Etat lui donnait accès à des informations confidentielles.

www.nytimes.com/2016/10/29/us/politics/fbi-hillary-clinton-email.html?_r=0
Dans le cadre de l’enquête sur son mari Anthony Weiner pour corruption de mineurs (sexting avec une jeune fille de 15 ans), le FBI découvre, sur l’ordinateur de Weiner, des informations sur le serveur privé de mails d’Hillary. L’investigation est compliquée par le fait qu’Abedin a pu honnêtement utiliser l’ordinateur de son mari, et qu’elle est dans ce cas protégée par son statut de conjoint (un conjoint ne peut pas incriminer son conjoint). Elle disparaît du paysage public pendant quelques jours à l’annonce de cette découverte (28 octobre 2016)

Les 33 000 emails d’Hillary Clinton : comment ont-ils disparu et pourquoi ?

Voici comment les emails ont « disparu » du serveur :

1/ Hillary Clinton démissionne du Secrétariat d’Etat le 1er février 2013 ; à l’époque, on laisse planer le doute, entre une fatigue (suite à la campagne de 2008 et 4 ans de Secrétariat d’Etat) ou des intentions de préparer la campagne présidentielle de 2016. Elle est remplacée par John Kerry.

2/ Pendant l’été 2013, le serveur mail migre du serveur Pagliano au serveur PRN.

3/ Le 23 juillet 2014, publié sur le sous forum Outlook Exchange (la solution de serveur mail Microsoft) /u/stonetear demande comment supprimer des emails provenant d’une adresse « VIP (VERY VIP) » dans une archive d’emails. L’utilisateur /u/stone_tear a depuis supprimé toutes ces interventions sur reddit, mais le post a été archivé.

4/ C’est seulement en octobre 2016 qu’un utilisateur de reddit retrouve cette intervention ( et la pointe du doigt sur reddit. En recoupant l’historique de publication de l’utilisateur, on l’a identifié comme Paul Combetta, un employé de PRN, le prestataire email d’Hillary Clinton.

5/ En décembre 2014, « un membre de l’équipe Clinton » demande à Paul Combetta, un employé de PRN, de supprimer les archives emails, mais il oublie de le faire.

6/ Le 3 mars 2015, le NY Times révèle (accès payant) / (disponible sur webarchive) qu’Hillary Clinton a largement utilisé un serveur mail personnel pendant son mandat.

7/ Le 4 mars 2015, une subpoena (requête officielle et contraignante) est délivrée par la commission parlementaire sur Benghazi au cabinet Williams & Connolly, les principaux avocats d’Hillary Clinton, demandant la communication des emails personnels de Clinton.

8/ Le 25 mars 2015, Combetta a un appel téléphonique avec l’équipe Clinton

9/ Suite à cet appel, Combetta réalise qu’il a oublié de supprimer les archives emails. Il supprime ces archives fin mars 2015 avec Bleachbit, un programme de nettoyage de disque dur.

10/ Le 18 février 2016, Combetta nie avoir eu connaissance d’une subpoena au moment où il a supprimé les emails

11/ Le 3 mai 2016, Combetta admet qu’il était au courant d’une demande d’archivage et du fait qu’il n’aurait pas du toucher au serveur PRN

Combetta est protégé par une immunité du Ministère de la Justice. On suppose que cette procédure a pu être déclenchée entre les deux entretiens du FBI, ce qui explique les deux versions.

Brian Fallon, le porte-parole d’Hillary Clinton, a déclaré que Paul Combetta a agi de son propre chef, et hors du mandat de prestation.

Qui a volé les 33 000 emails d’Hillary Clinton ?

Le serveur email a-t-il été hacké (très probablement) ?

On est quasiment sûr que le serveur a été hacké.

En mai 2016, Marcel Lehel, mieux connu comme Guccifer, le hacker d’Europe de l’Est, alors en prison aux USA pour 9 accusations de hacking, revendique avoir hacké le serveur mail d’Hillary. Cette revendication n’a pas été prouvée depuis.

Kimdotcom (source peu sûre) le laisse entendre sur twitter.

Les mails échangés entre Cooper (chargé du support client du serveur) et des utilisateurs (ici Huma Abedin) font état de tentatives de hack.

tentative

L’enquête du FBI a montré qu’en janvier 2013, trois adresses IP émanant du réseau Tor ont accédé à un compte du serveur email.

Aux dernières nouvelles (2 novembre), des sources au sein du FBI estiment être sûrs « à 99% » que le serveur a été hacké par au moins 5 agences de renseignement étrangères.

Plusieurs hypothèses circulent sur qui (et comment) détient aujourd’hui une copie des 33 000 emails.

Les 33 000 emails sont archivés sur un compte Google

D’après les notes d’enquête du FBI, Combetta aurait transféré les emails Clinton sur un compte Gmail. Il n’y pas eu (ou pas publiquement) de demande du FBI auprès de Google.

Wikileaks a les 33 000 emails.

Sur le mois d’octobre, et dans les semaines conduisant au scrutin, Wikileaks a publié les mails de John Podesta par groupe de quelques milliers. Wikileaks n’a pas confirmé la provenance exacte de ces mails, si ce n’est pour dire qu’ils n’ont pas été volés. On peut supposer que Wikileaks a aussi les 33 000 emails, et les publiera prochainement.

La NSA a les 33 000 emails

Kimdotcom (qui est connu pour enjoliver son discours) a une dent contre Hillary, qui a signé son acte d’extradition et précipité sa chute à l’époque de Megaupload. Il laisse entendre :

d’une part qu’il (ou que quelqu’un à sa demande) aurait piraté les 33 000 emails il y a un certain temps et que Wikileaks va les publier.

d’autre part que les services de renseignements peuvent accéder légalement aux emails en utilisant X Keyscore, le programme de surveillance électronique généralisée de la NSA.

Le FBI a les 33 000 emails

Fin octobre 2016, à quelques jours du scrutin présidentiel, le FBI annonce relancer l’enquête (qui n’a jamais été officiellement close) suite à la découverte de nouveaux emails pertinents. D’après les informations, c’est dans le cadre de l’enquête sur Anthony Weiner (l’ancien mari d’Huma Abedin), accusé de sexting avec des adolescentes, que la police de New York a trouvé sur son ordinateur portable des emails archivés, dans un dossier intitulé « Life Insurance » (assurance vie). Il est possible que l’ordinateur de Weiner ait été utilisé précédemment par Huma Abedin, ou que l’un ou l’autre ait mis en place une synchronisation entre le portable de travail d’Huma Abedin et celui de Weiner. Huma Abedin a disparu plusieurs jours de la circulation suite à la relance de l’enquête et est réapparu le 2 novembre.

L’hypothèse d’un contre-coup interne

Les services de renseignement américains, voulant faire chuter Clinton et son système supposé de corruption généralisée, ont organisé, avec la collaboration de Julian Assange/Wikileaks, la révélation progressive de cette vaste entreprise supposément criminelle.

La base de cette hypothèse est la suivante :

  • les services de renseignement US connaissent le système supposé de corruption
  • ils n’en font pas partie, et restent intègres
  • ils ont accès par la surveillance aux preuves de ce système.

Que faire de ces informations et comment les révéler ?

  1. diffuser brutalement l’ensemble des informations. Le risque étant l’agitation interne et externe, les pays tiers pouvant jugés être lésés par des manoeuvres supposément illégales et contraires au droit international (Lybie, Syrie, Irak, Afghanisation, etc. pour les opérations militaires, auxquelles il faut ajouter des possibles ententes sur les marchés commerciaux) et se retourner contre les USA
  2. ne rien faire et déprimer au boulot
  3. organiser la fuite progressive des informations par des tiers alliés, pour dégrader progressivement l’image du représentant principal de ce système supposé, afin de délivrer le coup fatal au bon moment.

Si on relit le calendrier à la lumière de cette hypothèse, la publication progressive et progressivement plus accablante des emails de Podesta par Wikileaks, la relance de l’enquête Clinton par le directeur du FBI Comey (supposément sous la pression des cadres du FBI), et le timing des révélations, la théorie prend du corps.

Voici la vidéo de Steve Pieczenik diffusée le 1er novembre. C’est un ancien des services de renseignement, devenu auteur à succès de romans d’espionnage, qui dit être le porte-parole des organisateurs de ce contre-coup.